Ravageurs

  Cycle de vie comparé des ravageurs de palmiers : le charançon rouge (Rhynchophorus ferrugineus) et le papillon (Paysandisia archon)comparaison crp pap

1 ) Le Rhynchophorus ferrugineus ou charançon rouge du palmier dit CRP

 

charancon

 Dans un palmier infesté, des centaines de larves transforment la tête du palmier en mélasse qui dégage une odeur de vinasse caractéristique et attire les fourmis. La température du palmier s'élève avec le développement des bactéries qui, si elles ne sont pas supprimées et les cavités curées correctement peuvent provoquer la mort du palmier. Pour le sauver, si le bourgeon terminal n'est pas déjà atteint, il faut procéder à un assainissement mécanique avant d'appliquer des traitements fongicides et insecticides.

 

larves de charançon rouge dans un palmier infesté

 

C'est le plus dangereux, car un cycle de vie de quelques mois et plusieurs pontes par an jusqu'à 300 œufs : il est capable de détruire un grand Phoenix en quelques mois après l'apparition des symptômes ! Sa lutte est obligatoire  ! Ce sont les larves du charançon qui peuvent détruire le palmier en quelques mois après l'apparition des premiers symtômes. les larves se nourrissent de la sève contenue dans les tissus vivants.

Les palmiers infestés doivent obligatoirement être assainis (les parties infestées doivent être supprimées par un professionnel agrée par la DRAAF-PACA (voir liste )

Le plus souvent, la femelle va pondre ses oeufs à la base des palmes juvéniles de la partie apicale (Réf. Michel Ferry et Susi Gomez). Les premiers symptômes apparaissent plusieurs mois après le début de l'infestation. Palmes découpées en zig-zag (ces palmes ont été attaquées à leur émergence 3 à 4 mois plus tôt) palmes anormalement cassées, palmes centrales brunissantes ou fléchissantes, palmes hautes de la couronne , croisant les palmes basses. Il est alors urgent de faire assainir le palmier pour supprimer les adultes et les larves et cocons qui ont pu se développer. L'assainissement doit être suivi d'une douche à l'imidaclopride pour tuer les larves qui ont pu subsister et d'un traitement fongicide pour éviter les développements de pourriture.

Il peut arriver que l'attaque se fasse en latéral sous la partie apicale et dans ce cas les symptômes peuvent rester invisibles très longtemps après le début de l'infestation jusqu'au brunissement ou à  l'affaissement de certaines palmes, on peut alors observer une dissymétrie dans la couronne ou le croisement de palmes basses par des palmes hautes jusqu'à la chute des palmes. Ce peut-être le cas lorsque la femelle du charançon profite des galeries creusées dans les palmes par des larves de papillon pour pondre ses oeufs.

Pour pondre ses oeufs, la femelle utilise son rostre (plus long que celui du mâle) pour creuser un trou dans la base d'une palme. Elle se tourne alors à 180° et va déposer ses oeufs dans la cavité qu"elle vient de creuser pour les protéger. Les larves naissent quelques jours après.

 

 

Originaire du sud-est asiatique (Indonésie) découvert dès 2006 en Corse et dans le Var - 2010 à Fréjus. Il mesure de 2 à 4cm de long et de 0,8 à 1,6 cm de large
caractéristique = un rostre plus long et glabre chez la femelle avec lequel il creuse des trous à la base des palmes.
Diurne mais lucifuge, vol toute l'année si t°> 18° /25° et <40° rayon d'action +/- 7km, vit entre 2 et 4 mois (femelle>mâle) sa température létale entre 0 et 5°C.
Il est attiré par les sustances sucrées/fermentées. Ennemi n°1 du dattier (Phœnix dactylifera) et du Phoenix canariensis

Reproduction :
- les mâles émettent une phéromone - l'odeur de l'arbre décuple l'action de la phéromone
- plusieurs accouplements /vie
- pic de ponte au printemps et en automne
- la femelle pond de 100 à 300 oeufs /vie>

L’œuf : en forme de grain de riz, jaune clair, 2,5 mm de long
- éclosion de 3 à 6 jours après la ponte
- température létale <10°

Période larvaire = de 45 à 120 jours ( +/- 9 mois en hiver)
La larve : sans pattes et ressemble à un très gros vers, ce qui la distingue de celle du papillon qui au contraire a des pattes et ressemble à une chenille.
Ell est de couleur jaunâtre,
- 3,5 à 5cm de long et de 1,5 à 2 cm de large
- poids +/- 4gr.
Sa capsule céphalique est très dure et arrondie, de couleur sombre.
- développement si t° > 15°C
- température létale <5°C.
Elle se nourrit de la fibre qu'elle suce ce qui favorise le développement de pourritures.
Elle construit son cocon à la base des palmes.

Cocon = fibre "embobinée", sans enveloppe de soie à l'intérieur (ce qui le distingue très clairement de celui du papillon)
A maturité la larve migre au bord du stipe,
- la nymphe (ou pupe) varie de 27 à 40 mm et sa largeur de 13 à 16 mm
- température létale <-2°C.
Elle se transforme en coléoptère en 2 à 4 semaines (contrairement au papillon, il n'y a pas de chrysalide et donc pas d'exuvie)

 

 

2) Le papillon (Paysandisia archon)

 

paysandisia

 

Sa larve est tout aussi vorace que celle du charançon, il est surtout dangereux pour les trachycarpus, et chamaerops mais ne néglige pas les autres palmiers , Phoenix, Brahéa, etc..

 

 

- durée de vie : femelles =2 sem - mâles =3 sem
- envergure 10cm : la femelle > mâle
- vol de juin à octobre de 11h à 17h, pic vers 13h ,
- distance = qq km/jour
- territorial (il revient au même endroit) et non craintif, le mâle peut paraître agressif
- 1 seule génération par an.
- Phéromone sexuelle dans la patte du mâle
- l'accouplement dure 1/2h

La femelle peut pondre jusqu'à 140 oeufs.
L'oeuf a la forme et la grosseur d'un grain de riz (4 à 5mm de long)
- roses si fécondés, blancs si non fécondés
-12 à 14 jours avant d'éclore (les oeufs ne résistent pas à l'hiver)

La larve est une chenille blanchâtre de +/- 8cm,
avec 3 paires de vraies pattes,
elle creuse des galeries de 20 à 30 cm (longitudinales)
lucifuge et endophage
cycle = 10,5 mois si ponte d'été
cycle = 18,5 mois si ponte d'hiver

Le cocon est formé en +/- 15 jours de type "fagot" => déchets + fibres
- intérieur tapissé de "soie" ce qui le différencie de celui du charançon.
Métamorphose en 2 à 3 mois ( La chrysalide ne résiste pas à l'hiver ).
Les émergences se produisent entre 8h et 12h

Ses mets favoris : 40 espèces de palmiers.

 

Autes sites à visiter pour plus d'informations :

FREDON PACA : sur le Le charançon et sur le papillon 

DRAAF PACA : éléments de diagnostic (pdf)

Ville de Fréjus : plaquette d'information (pdf)  Ville de Fréjus, informations sur la lutte contre les ravageurs de palmiers

 

 

Retour Actualités