Opération Arecap 500 pièges

L' opération "Arecap 500 pièges" s'adresse exclusivement aux propriétaires dont les palmiers sont traités dans le cadre de l'opération ARECAP

 

Quel est l'objectif de l'opération Arecap 500 pièges ?

  1) surveiller l’évolution de la population des CRP sur notre territoire ;
  2) impliquer directement au moins 250 propriétaires de palmiers volontaires, dont les palmiers sont obligatoirement traités dans le cadre d’Arecap (*) en leur demandant leur collaboration active ;
  3) de localiser les zones dans lesquelles peuvent se trouver des foyers d’infestation afin de les traiter.

Cette opération, prévue sur une durée de 3 ans, est réalisée en partenariat avec le Conseil régional Sud PACA, l’association Propalmes83, la Fredon-PACA, la société Bergon distributeur des kits de  piègeage et la société Koppert fournisseur.

(*) Dans les conditions actuelles de forte infestation, nous rappelons que le piégeage, seul,  ne peut pas être considéré comme un moyen de lutte efficace pour assurer la protection des palmiers contre le charançon, même s’il contribue à en faire baisser la population. Il s’agit donc principalement d’un moyen de contrôle qui devra être placé le plus loin possible des palmiers.

 

En quoi consiste-t-elle ?

500 pièges vont être installés et géolocalisés sur l’ensemble du territoire de la CAVEM, découpé pour l’occasion en 12 zones (voir photo ci-desous).

 Dans un premier temps 250 pièges seront disposés sur l’espace public et 250 pièges seront mis gratuitement à la disposition des propriétaires bénévoles qui accepteront de participer à l'opération et d’installer un piège dans leur propriété. Ils s'engagent à  retransmettre mensuellement le relevé du nombre de CRP capturés.

Au total, environ 40 pièges (20 publics/20 privés) seront répartis par zone géographique.

Les pièges doivent contenir un attractif (phéromone) pour pouvoir capturer les charançons. Ces attractifs sont à placer dans les pièges. Ils seront fournis gratuitement la première année et devront être changés tous les 3 mois.

Les pièges seront définitivement acquis par les propriétaires à condition d’avoir régulièrement transmis les relevés (mensuels) des captures pendant les 3 années de l’opération. Les participants pourront se procurer les attractifs nécessaires pour les 2ème  et 3ème années au prix spécial de 7,20€ TTC accordé uniquement pour cette opération.

Le positionnement des pièges sur la zone doit être tel que chaque piège puisse couvrir une superficie plus ou moins équivalente. Après analyse des candidatures, seules seront retenues celles qui sont compatibles avec le schèma d'implantation prévisionnel. Les candidats retenus sont avertis et invités à retirer leur piège dans le magasin de Fréjus de la société Bergon, partenaire de l'opération.

 

plan decoupage territoire

 

Comment participer à l'opération

A la fin de la première semaine de juillet, nous avion déjà de nombreux inscrits. Il n'est pas trop tard pour participer.

Si vous souhaitez participer, faites-vous connaître dans les meilleurs délais par courrier électronique/mail (obligatoire dans le cadre des échanges suivants) à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. en indiquant vos coordonnées : nom, prénom, adresse postale et numéro de téléphone (portable de préférence) ou téléphonner au n°vert 0 800 10 40 11 mais vous devez obligatoirement pouvoir communiquer vos résultats de captures par Internet sur le formulaire de transmission des relevés mensuels.

Le piège que nous vous proposons est du type PALMatrap de la Société Koppert qui sera distribué, pour cette opération, par la société BERGON à Fréjus selon les modalités qui vous seront indiquées. C’est un piège « à sec » qui se pose directement sur le sol et qui ne nécessite aucun entretien particulier si ce n’est de changer la phéromone tous les 3 mois. Une notice explicative vous sera fournie lors de son retrait en magasin.

 

En adhérant à l’opération ARECAP 500 pièges, vous nous aiderez à lutter encore plus efficacement contre le charançon rouge des palmiers et donc à sauvegarder notre patrimoine végétal emblématique du littoral méditerranéen.

 

Comment fonctionne un piège à charançon

La forme du piège, sa couleur, sa texture sont étudiés pour tenir compte du comportement du charançon rouge du palmier (pour en savoir plus sur le comportement du charançon voir la vidéo sur les études menées par la Station Phoenix à Elche

Dans le piège on dispose un attractif : une phéromone.

la phéromone d'agrégation du charançon est une substance chimique volatile (médiateur chimique) émise par les charançons mâles dans certaines circonstances. Ils transmettent ainsi un signal dont l’effet est d'attirer les autres charançons des deux sexes (d’où son qualificatif « agrégatif » et non sexuel). Pour des raisons encore mal expliquées, les pièges à phéromone du CRP capturent en général plus de femelles (70% des captures) que de mâles. La nature chimique de la phéromone d’agrégation du CRP a été identifiée en 1993 (Hallett et al 1993). Elle est produite par synthèse chimique par plusieurs laboratoires. Les distributeurs proposent tous la même phéromone mais conditionnée sous formes diverses.

La qualité de la phéromone est donc essentiellement liée à sa rémanence dans le temps dans des conditions climatiques contraignantes.

Pour renforcer le pouvoir attractif du piège il pourrait être utile d'ajouter de l'eau et des attractifs alimentaires (restants de palmes, dattes,etc...) qui sont à surveiller et à renouveler très régulièrement. On pourrait ajouter également une kairomone. Les kairomones d’attraction du CRP sont des substances chimiques volatiles d’origine végétale qui transmettent un signal qui va attirer les CRP vers l’endroit d’où elles proviennent. Ces substances sont de nature très variées et en mélange, dont la nature chimique précise est mal connue. Ces substances sont entre autres produites par le palmier quand il est blessé ou par certains produits végétaux tels que des dattes, de la canne à sucre ou de la mélasse en fermentation. Ce sont ces produits en contact avec de l’eau que l’on place dans les pièges afin de capturer un maximum de CRP. Il a en effet été démontré que les captures dans les pièges étaient multipliées par 5 à 8 quand ces produits étaient ajoutés au diffuseur de la phéromone d’agrégation. Malheureusement, l’effet d’attraction de ces produits végétaux disparaît au bout d’une à trois semaines et il faut donc les renouveler régulièrement. En substitution des produits végétaux, sont parfois utilisées des diffuseurs de produits chimiques dit kairomones de synthèse (surtout l’acétate d’éthyle) mais leur attraction est bien moindre.

Dans le cadre de l'opération 500 pièges Arecap pour éviter des contraintes de maintenance des pièges et faciliter leur utilisation par tous les propriétaires bénévoles et afin que tous les relevés soient effectués dans les mêmes conditions, il est demandé de faire fonctionner le piège "à sec" sans eau ni attractif alimentaire, ni kairomone.

Pour les mêmes raisons nous avons privilégier un piège facile à poser sur le sol sans besoin de creuser. Une pierre posée dans la cuvette, peut permettre de le lester si nécessaire. Il est également possible de le fixer au sol avec une "sardine".

Informations sur le piège PalmAtrap fourni par la Société Bergon à Fréjus distributrice de la marque Koppert.

Pour ceux qui veulent aller plus loin et dénombrer les mâles et les femelles qui auront été capturés dans les pièges, ils peuvent les identifier à partir de leur portrait robot que nous avons publié dans l'article sur  les Ravageurs.